INTRODUCTION

La revista Chemins Actuels, publicación académica nacional que permite la difusión y el reconocimiento del trabajo de los diversos actores en el campo de las lenguas-culturas y del francés en particular, ha llegado a su número 75, el cual se caracteriza tanto por la diversidad de las temáticas expuestas como por la diversidad de los contextos institucionales de sus autores.

Así, Verónica Portillo Serrano, en su artículo « Langue de service ou langue de culture dans les methodes FLE? Quel type de langue à enseigner au TEC de Monterrey? », presenta un análisis del tipo de lengua transmitida por los métodos de FLE utilizados en una institución privada, el Instituto Tecnológico y de Estudios Superiores de Monterrey, Campus Toluca.

Patrick Dahlet, de la Universidad Federal de Minas Gerais, en Brasil, a través de su contribución « Des francophones au coeur du français: partages et tensions », define el concepto de Francofonía, exponiendo un panorama general sobre su evolución y su vocación.

En cuanto al texto de Clotilde Barbier Muller, titulado « Pourquoi inclure la francophonie dans l’enseignement du FLE », la autora propone una reflexión sobre la importancia de la integración de la diversidad lingüística y cultural de la francofonía en la enseñanza del FLE.

Por su parte, Delphine Pluvinet, a través de su contribución « Représentations de professeurs de français langue étrangère sur l’enseignement de l’oral », comparte los resultados de un estudio sobre la forma en que diversos profesores universitarios mexicanos enseñan la competencia oral en la clase de francés.

Con respecto a la propuesta de Patrick Riba, « De la modélisation didactique à l’évaluation en contexte: Un processus dynamique », el autor nos propone integrar una evaluación dinámica en los procesos de enseñanza-aprendizaje, articulada a cada contexto educativo.

En su artículo, « L’auto-évaluation en tant que pratique réflexive et autorégulatrice pour l’apprentissage de la phonétique en FLE », Céline Degardin aborda las características de la evaluación formativa y de la auto-evaluación, haciendo hincapié en las etapas y en los instrumentos a considerar al planear e integrar este tipo de evaluación en el proceso de aprendizaje de la fonética del francés.

Haydée Silva, a través de una reseña del volumen « Éducation aux langues. Contextes et perspectives. Mélanges Jean-Claude Beacco », dirigido por Sofia Stratilaki y Raphaële Fouillet, nos invita a (re)descubrir la obra de J.-C. Beacco, expuesta por distintos especialistas en el campo de la didáctica de las lenguas y las culturas.

Este número concluye con una novela corta, escrita por Alejandra Sánchez Valencia: My Friend the Dragon. En ella se narran las aventuras de un niño y de un dragón y se reflexiona sobre la misión que cada uno tiene que cumplir en la vida.

Con gran entusiasmo, invitamos a los distintos actores en el campo de la didáctica de las lenguas y las culturas a conocer las aportaciones de los autores del presente número de Chemins Actuels. Asimismo, esperamos que nuestros lectores descubran en él propuestas que enriquezcan su formación y su trabajo académico cotidiano.

Deseamos finalmente expresar ampliamente nuestro agradecimiento a todos aquéllos que hicieron posible la publicación de este número 75 de Chemins Actuels : gracias a la AMIFRAM, a los dictaminadores de los artículos, a los autores, a las editoriales participantes, así como a los diseñadores gráficos. A todos ellos, ¡muchas gracias!

Adelina Velázquez

Coordinadora de la revista #75

Lucía Tomasini

Coordinadora del Comité editorial

Langue de service ou langue de culture dans les méthodes FLE?

Quel type de langue à enseigner au TEC de Monterrey ?

Verónica Portillo Serrano

Instituto Tecnológico y de Estudios Superiores de Monterrey, Campus Toluca.

Brève notice biographique

Docteur en Sciences du langage (Université de Franche-Comté, France). Enseignant-chercheur à l’Instituto Tecnológico y de Estudios Superiores de Monterrey (ITESM), Campus Toluca. Membre du Sistema Nacional de Investigadores (SNI).

veronicaportillo@itesm.mx

Résumé

Les méthodes FLE sont devenues actuellement un outil incontournable dans les classes de langue au Mexique et partout dans le monde. Celles qui occupent une place importante dans les écoles se réclament notamment de l’approche communicative et de l’approche actionnelle. Cette dernière approche est privilégiée par le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) qui met en œuvre une vision de la langue utilitariste. La vision TEC 21, récemment mise en place par l’Instituto Tecnológico y de Estudios Superiores de Monterrey (ITESM), qui vise à fournir une formation comprenant une transmission des valeurs dans l’apprentissage d’une langue étrangère, nous a amené à analyser un corpus constitué de 14 méthodes FLE. L’objectif de cette analyse a été de déterminer le type de langue qui est principalement véhiculée dans les méthodes afin d’en examiner la pertinence pour répondre aux objectifs de l’institution en question. Dans cet article, nous présentons donc les résultats de l’analyse mise en place et nous les problématisons.

Mots clés : Méthodes FLE, langue de service, langue de culture, enseignement du français langue étrangère.

CHARGER

Des francophones au coeur du français: partages et tensions

Patrick Dahlet

Université Fédérale du Minas Gerais/CNPq Brésil

Brève notice biographique

Patrick Dahlet est Professeur Habilité à Diriger des Recherches en Sciences du Langage et Didactique des Langues, retraité de l'Université des Antilles et de la Guyane. Établi dans la Bahia (Brésil), il intervient aujourd'hui dans diverses formations de 3ème cycle d'universités brésiliennes et étrangères. Ses enseignements et publications portent sur la problématisation du trinôme langue(s), identité(s), subjectivités; et la formation des professeurs à la didactique des discours et des pratiques plurilingues.

CHARGER

Pourquoi inclure la francophonie dans l’enseignement du FLE

Clotilde Barbier Muller

Departamento de Lenguas Extranjeras. Universidad de Sonora

Brève notice biographique

Licence es Lettres. Spécialité. Anglais : Etudes Nord-Américaines. Septembre 1977.Université de Nancy 2. France.
Maîtrise en Didactique du FLE. Mention Bien. Septembre 2002. CRAPEL. (Centre de Recherches et d’Application pour l’Enseignement des Langues). Université de Nancy2. France.
Doctorat en Sciences Humaines. Mention Honorifique. Novembre 2013. Université du Sonora. Hermosillo, Sonora Mexique.
MTC de FLE. Departamento de Lenguas Extranjeras. Universidad de Sonora.

cbarbier@golfo.uson.mx

Résumé

Cet article a pour objectif de montrer pourquoi il est important aujourd’hui d’inclure la diversité linguistique et culturelle inhérente à la francophonie dans l’enseignement du FLE. La réflexion a pour point de départ une thèse doctorale achevée en 2013 où ont été analysées les représentations de la francophonie dans les manuels « Latitudes » en usage au Département de Langues Etrangères de l’Université du Sonora ainsi que celles des enseignants de FLE de la même institution. On décrira brièvement les origines de l’apparition de la francophonie dans la discipline et on justifiera l’importance de ses manifestations dans le CECR, cadre théorique de l’enseignement du FLE dans notre institution. On proposera l’idée de « démonter » le concept de « langue » au singulier pour ébaucher l’acceptabilité du concept « Langues-Cultures » au pluriel afin d’expliquer pourquoi notre sujet la francophonie, s’insère de façon si opportune dans une problématique linguistique internationale, cruciale aujourd’hui. Enfin, on proposera des approches différentes à ce concept de Langues-Cultures en FLE, afin de promouvoir ce que Wynants (1997: 12) nomme « la transformation du rapport à la norme » et d’obtenir ainsi une relation au langage et à la culture pensée en termes d’interaction continuelle entre individuel et collectif, entre tradition et innovation, concepts identitaires essentiels de la francophonie.

Mots-clés : francophonie- variation- Langues-Cultures-

CHARGER

Représentations de professeurs de français langue étrangère sur l’enseignement de l’oral

Pluvinet Delphine

Facultad de lenguas y Letras. Universidad Autonóma de Querétaro

Brève notice biographique

Delphine Pluvinet est professeur à la Faculté des langues et lettres de l’université Autonome de Querétaro en licence de français et au centre de langues et cultures (CELyC). Ses domaines d’intérêts sont la didactique du français comme langue étrangère et la formation des professeurs de langue. Formatrice de futurs professeurs de FLE, elle anime et participe régulièrement à des ateliers d’enseignements-apprentissage du français. Depuis quelques années, elle s’intéresse particulièrement à l’étude des croyances et des représentations sur l’enseignement du français comme langue étrangère.

pluvinetdelphine@gmail.com

Résumé

Cet article repose sur un corpus constitué d’entretiens de professeurs de FLE travaillant dans deux universités mexicaines, d’enregistrements audios et vidéos d’observations de classe ainsi que du journal de bord rédigé en parallèle à ces observations. Dans un premier temps, on présente à travers des fragments d’entretiens les représentations communes aux enseignants participants. Dans un deuxième temps, on dégage un système de représentations mettant en lumière l’importance du parcours personnel ainsi que la place du professeur, le rôle de la motivation et des activités entre pairs dans l’expression orale. L’analyse d’une observation de travail en sous-groupe vient corroborer les représentations exprimées, montrant la dynamique d’entraide des participants et le rôle d’organisateur du professeur permettant alors aux étudiants de développer leurs compétences langagières.

Mots clé : représentations, croyances, enseignement de l’oral et travail en sous- groupe

CHARGER

De la modélisation didactique à l’évaluation en contexte:
Un processus dynamique

Riba Patrick

Université des Antilles

Brève notice biographique

Après avoir travaillé pour le compte du ministère français des Affaires étrangères à Cuba, au Pérou, au Mexique et au Canada, Patrick Riba a dirigé le bureau du DELF et du DALF au Centre international d’études pédagogiques à Sèvres, France. Il est maintenant maître de conférences en sciences du langage, enseignant chercheur à l’Institut caribéen d’études francophones et interculturelles de l’Université des Antilles en Martinique. Il a publié plusieurs articles sur l’évaluation en langues et sur la spécification des niveaux C du Cadre européen commun de référence pour les langues.

priba@martinique.univ-ag.fr

Résumé

L’évaluation est un espace de rencontres propice aux tensions qui nécessite la mise en place de procédures claires et transparentes. Il en existe désormais de nombreuses qui marquent les étapes d’une démarche qualité de l’amont du processus (publication des attendus – programme de cours, portfolios des langues-) à son aval (grilles d’évaluation, exemplification de performances, chartes de publication des résultats, etc.). Pourtant, un certain nombre d’implicites structurent encore en grande partie ces outils. Nous présentons dans cet article une démarche à réaliser en équipe afin d’aller du schéma modélisateur de l’objet langue proposé par les spécialistes à la tâche ou à la grille d’évaluation adaptées au contexte d’enseignement.

Mots clés : qualité en évaluation, modèles didactiques, outils d’évaluation, fiabilité, validité

CHARGER

L’auto-évaluation en tant que pratique réflexive et autorégulatrice pour l’apprentissage de la phonétique en FLE

Céline Degardin

Institut francais d'Amérique latine (IFAL)

Brève notice biographique

Diplômée de l'école Normale en Belgique et de la Formation de Professeurs de Langues-Cultures du CELE de la UNAM, de 2010 à 2014, elle a été la coordinatrice responsable du DAPEFLE et formatrice de professeurs pour le CELE de la UNAM. De 2012 à 2013, elle a également eu la charge de coordonner les cours et les programmes de français pour les CELE externes de la UNAM. Elle travaille maintenant pour le Bureau des examens à l’IFAL-Ambassade de France.

celine.degardin@gmail.com

Résumé

Cet article aborde les caractéristiques de l’évaluation formative et les étapes permettant de planifier ce type d’évaluation. Il s’intéresse également aux caractéristiques et aux instruments de l’auto-évaluation. Nous présentons ensuite la démarche menée avec des apprenants de niveau débutant du CELE de la UNAM pour développer la pratique de l’auto-évaluation en vue d’améliorer leur capacité à prononcer les sons [ø] - [e] - [ɛ] de la langue française. La mise en place de ce projet est née de l’observation d’apprenants de niveau avancé de français qui éprouvaient des difficultés à repérer et à auto-corriger leurs difficultés de prononciation. En travaillant la perception des sons dès le niveau A1 et en stimulant une démarche réflexive d’autorégulation de l’apprentissage, nous pouvons remédier aux problèmes de prononciation rencontrés dans les niveaux avancés. Ce projet démontre que la pratique de l’auto-évaluation apporte aux apprenants des prises de conscience qui enrichissent leur processus d’apprentissage et développent les compétences du « savoir-apprendre ».

Mots clés : évaluation formative, auto-évaluation, phonétique

CHARGER

Note de lecture: Éducation aux langues. Contextes et perspectives. Mélanges Jean-Claude Beacco

Haydée Silva

Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université Nationale Autonome du Mexique

Brève notice biographique

Haydée Silva est professeure titulaire à la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université Nationale Autonome du Mexique. Elle y enseigne, entre autres, la didactique du FLE. Elle est titulaire d’un doctorat en théorie littéraire et de divers diplômes en didactique, traduction, interprétariat et Sciences du Jeu. Membre du Système National de Recherche mexicain, elle a reçu divers prix et distinctions. Auteure de près de 80 articles publiés et d’un livre et coordinatrice de deux ouvrages collectifs, elle a animé environ 200 ateliers portant essentiellement sur le jeu en classe de langue.

CHARGER

LITTÉRATURE

LATINDEX n° 19471 -www.latindex.org-